La Compagnie parisienne de chauffage urbain, réseau de chaleur de la Ville de Paris

Notre métier ? Fournir à nos clients de la chaleur pour les besoins de chauffage et d’eau chaude de l’habitat et du tertiaire public ou privé en métropole parisienne.

Entreprise Publique Locale, concessionnaire de la ville de Paris et filiale d’ENGIE, notre entreprise est délégataire du service public de distribution de chaleur à Paris. Elle exploite et développe ainsi le plus important réseau de chauffage urbain de France : 8 sites de production d’énergie et un réseau de distribution souterrain de 510 km pour répondre aux besoins de près d’1 million et demi de Parisiens.

Grâce à un mix énergétique favorisant les énergies locales et renouvelables, le réseau de chaleur améliore la qualité de l’air respiré par les habitants d’Île-de-France. Ainsi, acteur majeur du Plan Climat de la Ville de Paris, il contribue jour après jour aux objectifs de transition énergétique et d’aménagement durable du territoire francilien.

Plan du réseau

Notre équipe dirigeante

Camille Bonenfant-Jeanneney
« La CPCU est engagée aux côtés de la Ville de Paris pour développer et exploiter le plus important réseau de chaleur urbain de France. Des défis, nous en relevons tous les jours : nous accompagnons le Grand Paris dans sa transition énergétique et nous agissons au quotidien pour une ville plus durable.  »
Camille Bonenfant-Jeanneney, Directrice générale de la CPCU.
Camille Bonenfant-JeanneneyDirectrice générale
Jean-Michel SemelierDirecteur général délégué
Catherine MichelinDirectrice de l’ingénierie et du développement
Florence WiederkehrDirectrice commerciale
Matthieu ManciniDirecteur administratif et financier
Catherine GonneaudDirectrice Juridique
Jean-Philippe TournellecDirecteur digital et du système d’information
Sylvie ArnouldDirectrice des ressources humaines
Cécile PuaudDirectrice Qualité Sécurité Environnement
Bruno VinatierDirecteur stratégie et innovation

Notre mission de service public

La CPCU est le délégataire du service public de fourniture de chaleur pour la Ville de Paris. À ce titre, nos équipes conduisent 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 un réseau souterrain d’ouvrages et de canalisations qui livrent l’énergie nécessaire au chauffage et à l’eau chaude de 500 000 équivalents logements parisiens et de 16 villes voisines.

Nous exploitons un réseau de canalisations interconnectées qui s’étend actuellement sur plus de 510 kilomètres. Il se compose en souterrain d’un réseau vapeur principal et de 27 boucles de réseau d’eau chaude. L’ensemble alimente ainsi en chaleur 6000 points de livraison pour le chauffage et l’eau chaude de nos clients.

Nos équipes conduisent, surveillent et assurent la maintenance de ces 510 km de doubles canalisations et des 800 ouvrages souterrains en continu toute l’année et depuis 90 ans. Au quotidien, ce sont près de 200 collaborateurs qui interviennent sur le réseau afin de contrôler son bon fonctionnement, réaliser des manœuvres ou des travaux d’entretien et d’extension.


90 ans de chaleur à Paris

Depuis sa création en 1927, l’histoire de la CPCU est intimement liée à celle de Paris. Se développant au fil des années dans les sous-sols de la ville pour fournir de la chaleur, le réseau s’est adapté depuis 80 ans aux besoins des Parisiens.

1898
La Compagnie Française du Chauffage Urbain
La Compagnie Française du Chauffage Urbain

Le Baron Empain, investisseur au service de la modernisation de Paris fonde à travers le Groupe Empain-Schneider, le Métropolitain et la Compagnie Française du Chauffage Urbain.

1927
La création de la CPCU
La création de la CPCU

la Ville de Paris et la CFCU devenue CPCU, Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain, signent une convention pour la distribution de chaleur à Paris. La CPCU préchauffe les trains au départ de la Gare de Lyon à partir de la centrale électrique de Bercy convertie à la production de vapeur.

1938
Les premiers raccordements au réseau
Les premiers raccordements au réseau

Les plus grands bâtiments administratifs comme l’Hôtel de Ville, le Conseil d’Etat, les bureaux de la RATP, de nombreux monuments prestigieux comme le Louvre et le Palais Royal ainsi que les grands magasins se raccordent au réseau de chaleur qui mesure 13 km.

1940
Une alternative fiable au charbon et au bois
Une alternative fiable au charbon et au bois

L’incinérateur des déchets ménagers et la centrale électrique d’Ivry-sur-Seine approvisionnent désormais le réseau qui continue de s’étendre. Face aux désagréments du charbon et du bois, pollution, encombrements et incendies, la CPCU devient peu à peu une solution de chauffage plus simple et plus sûre.

1954
La CPCU chauffe le cœur de Paris
La CPCU chauffe le cœur de Paris

L’incinérateur des déchets ménagers de Saint-Ouen alimente le réseau en chaleur. 28% de la vapeur est désormais récupérée. Le réseau compte alors 4 sources de production (Bercy, Ivry, Grenelle et Saint-Ouen) et mesure 50 kilomètres au cœur de Paris, essentiellement 1er, 4è, 5è et 6è arrondissement.

1960
L’accompagnement de la croissance immobilière
L’accompagnement de la croissance immobilière

La construction immobilière est une priorité, il faut satisfaire les besoins d’une population croissante et lui offrir le confort moderne. La croissance du réseau de chaleur suit celle de l’immobilier en mettant à disposition une énergie fiable et économique. Il mesure 62 km et totalise 1100 clients.

1970
L’emblématique cheminée de Grenelle
L’emblématique cheminée de Grenelle

La chaufferie de Grenelle en front de Seine se dote de sa célèbre cheminée. Dessinée par l’architecte François Stahly, elle mesure 137 mètres de haut et devient le 4è bâtiment le plus de Paris après la Tour Eiffel, la Tour Montparnasse et le Concorde Lafayette. Elle accueillera tous les printemps de 2011 à 2018 des couples de Faucons Pèlerins.

1975
La croissance industrielle du réseau
La croissance industrielle du réseau

La CPCU exploite désormais 6 sites de production de chaleur pour son réseau qui atteint 193 km. Les 10 années suivantes seront consacrées à moderniser l’appareil de production et diversifier les sources d’énergie.

1988
Supervision et télécommunication
Supervision et télécommunication

La première salle de supervision du réseau est installée dans les locaux de Bercy pour coordonner la production et la distribution d’énergie et conduire le réseau. Parallèlement, la CPCU met en place la télésurveillance des postes de livraison avec des relevés à distance de comptage d’énergie.

1989
A la conquête de l’ouest parisien
A la conquête de l’ouest parisien

Une puissante seconde chaufferie est construite sur le site de Saint-Ouen ainsi qu’une canalisation géante dans le nord-ouest de Paris, ce qui permet à la CPCU de partir à conquête de l’ouest parisien : 8è, 16è et 17è arrondissements. Au 1er janvier 1990, le réseau totalise 330 km et la CPCU compte 3000 clients.

2001
Prise de conscience environnementale
Prise de conscience environnementale

La CPCU s’engage dans une démarche de certification environnementale ISO 14001 et met en route 2 unités de cogénération de 125 MW à Saint-Ouen et Vitry qui produisent simultanément de la chaleur pour le réseau de chauffage urbain et de l’électricité distribuée sur le réseau EDF. Avec 415 km de réseau, La CPCU est 3è réseau vapeur du monde après New York et Moscou.

2006
Le développement durable, une priorité !
Le développement durable, une priorité !

Le protocole de Kyoto est signé avec l’entrée en vigueur des quotas de CO2. La qualité de l’air devient une préoccupation majeure en Ile-de-France où les habitants se soucient de vivre sur leur territoire sans risque pour leur santé. La CPCU publie son 1er rapport de Développement Durable.

2009
Des chantiers hors normes
Des chantiers hors normes

La CPCU profite du prolongement du tramway T3 à l’est de Paris qui nécessite un déplacement de ses canalisations pour mener des travaux d’une envergure exceptionnelle et construire 7 km de réseaux pour accéder, au-delà des 12, 19 et 20è arrondissements, aux villes du nord-est de la première couronne parisienne : Montreuil, Pantin, Pré-St-Gervais et Bagnolet.

2016
50% d’EnR dans le mix énergétique
50% d’EnR dans le mix énergétique

Les 50% d’EnR sont atteints dans le mix énergétique grâce à l’introduction de la biomasse comme combustible sur le site de Saint-Ouen et la conversion de 5 chaufferies du fioul lourd au gaz et aux bio combustibles liquides, pour des bénéfices environnementaux considérables.

2017
Des solutions énergétiques locales et durables
Des solutions énergétiques locales et durables

La CPCU inaugure son premier réseau de chaleur autonome pour chauffer le quartier Chapelle International dans le 18è arrondissement de Paris, notamment à partir des calories du data center de ville de Paris et d’une chaufferie locale au gaz naturel et biogaz.

2020
La CPCU, 1er réseau de chaleur de France
La CPCU, 1er réseau de chaleur de France

Le réseau CPCU s’étend sur 510 km pour chauffer plus d’un million et demi de Parisiens et 16 communes voisines. Alimenté par 8 sites de production de chaleur et 3 unités du SYCTOM, il se développe en proposant des solutions qui répondent à des demandes énergétiques diverses en tenant compte des caractéristiques locales des quartiers qu’il dessert.